QUI
SOMMES-NOUS ?

CONTEXTE

La maladie rénale chronique est classée au 19ème rang des causes d’années de vie perdue avec près d’un million de décès estimé dans le monde en 2013.

Elle constitue un défi majeur pour la santé en raison de sa prévalence élevée et des risques associés de défaillance rénale, de maladie cardiovasculaire et de mortalité prématurée. En France, 5,7 millions de personnes ont une maladie rénale chronique, dont deux sur trois avec une baisse de moitié de la fonction des reins.

Elle est le plus souvent asymptomatique jusqu’à un stade très avancé et son pronostic est lié à l’augmentation de la morbidité et de la mortalité, notamment cardiovasculaire (l’insuffisance cardiaque, l’infarctus du myocarde, les maladies cérébro-vasculaires, les troubles du rythme cardiaque, et la mort subite). Elle accélère le vieillissement des artères et du cœur, multipliant par 10 le risque de maladie cardiovasculaire et par 1000 celui de défaillance rénale et augmente le risque de décès prématuré.


INI-CRCT est un réseau de recherche d’excellence dont la cellule de coordination est certifiée ISO 9001. Il est composé d’hommes et de femmes qui ont décidé de travailler ensemble pour améliorer le pronostic cardiovasculaire des patients insuffisants rénaux. Il associe, pour la première fois, des leaders français ayant une expertise dans le domaine cardio rénal (des cardiologues, des néphrologues, des anesthésistes réanimateurs, des médecins internistes, des épidémiologistes, des méthodologistes, des chercheurs fondamentaux, ainsi qu’une ARO (Academic Research Organisation), des centres d’hémodialyse, des réseaux d’insuffisance cardiaque, l’agence de Biomédecine, l’Université de Lorraine et la fondation NIT.


CONSTATS

Aujourd’hui en France, la médecine, organisée en spécialités, voit la prise en charge de l’insuffisance rénale et celle de l’insuffisance cardiaque dissociées. Or, les recherches actuellement menées montrent une forte association entre les affections rénales et les risques cardiovasculaires. L’émergence de la médecine personnalisée d’un côté et, d’une approche mondialisée de la santé de l’autre, imposent une professionnalisation croissante des spécialistes de la recherche clinique, de nouvelles méthodes de travailler et d’organisation en réseau pour relever ces défis de santé posés à la société et au monde de la recherche.


S’il existait jusqu’à présent des collaborations ponctuelles et une affinité entre quelques cardiologues, néphrologues et médecins d’autres spécialités, la création depuis 2014 d’un réseau coordonné et dédié permet de rassembler les experts, de croiser et faire croitre les expertises et d’offrir une meilleure visibilité de ce domaine de recherche sur la scène européenne et internationale : c’est encore une première au niveau européen.

2014

Création du réseau
30 membres actifs

2015

le réseau partenaire d’un RHU de la 1ère vague de labellisation

2016

Un PHRC soutenu par le réseau devient une étude internationale

2016

 Création fonds du coeur au rein

2018

renouvellement pour 5 ans – 2025

2019

certification cellule de coordination du réseau
Pr Patrick ROSSIGNOL
Coordonnateur du réseau ini-crct





LE COORDONNATEUR

Coordonné par le Pr Patrick Rossignol (Néphrologue, spécialiste en hypertension artérielle, Professeur de thérapeutique et Médecin délégué du Centre d’Investigation Clinique – Plurithématique de Nancy), le réseau est labellisé et financé pour cinq ans par “F-CRIN” (French Clinical Research Infrastructure Network).


conseil scientifique

Professeur de Médecine Vasculaire et Chef du Centre d’Investigation Clinique de l’Hôpital Européen George Pompidou à Paris

Pr. Michel AZIZI

WP3 : Méthodologie
Diplomé de l’université René Descartes et de l’université Pierre et Marie Curie à Paris. Il a été membre de la commission de recherche clinique de l’APHP (Assistance Publique des Hôpitaux de Paris). Ses principales recherches portent sur la physiologie, la génétique et la pharmacologie du système rénine–angiotensine–aldosterone, et du peptide hématologique, AcSDKP.
Professeur d’anesthésiologie et de médecine de soins intensifs à l’hôpital Lariboisière, université Paris 7, France. 

Pr. Alexandre MEBAZAA

WP5 : Valorisation – Dissémination
Ses recherches portent sur les mécanismes de déficience contractile pendant l’insuffisance cardiaque aiguë et il participe à des études mondiales sur les biomarqueurs dans l’insuffisance cardiaque aiguë. Il est également impliqué dans plusieurs registres européens et mondiaux sur l’insuffisance circulatoire.

Anesthésiste-réanimateur, Professeur à l’université de Californie San Francisco.

Pr. Matthieu LEGRAND

WP4 : Essais Cliniques
Le Dr Matthieu Legrand est Anesthésiste-réanimateur, Professeur à l’université de Californie San Francisco. Sa recherche est centrée sur les complications des situations aiguës et critiques, notamment rénaux et cardiovasculaires, lors d’un séjour en réanimation ou d’une intervention chirurgicale majeure. Il travaille également sur les conséquences cardiovasculaires de l’ agression rénale aiguë. Il est le coordinateur ou directeur scientifique de plusieurs études multicentriques en Europe et aux USA.
Manager Général du Département Recherche et Formation Fondation Force

Dr. Stéphanie GROJEAN

WP4 : Essais Cliniques
Suite à un doctorat en Neurosciences, en 2002, j’ai intégré le CIC Purithématique en tant que chef de projet jusqu’en 2008. L’expérience acquise pendant ces 6 ans à permis de créer une CRO (Clinical research organization) académique sous l’égide d’une Fondation d’utilité publique, la Fondation Force. 
Prof. Ziad A. Massy, M.D., Ph.D. Boulogne / Paris, France

Pr. Ziad MASSY

WP2 : Biobanques – Etudes des Biomarqueurs – Bio-Informatique
Ziad A. Massy est professeur de néphrologie et chef du service de néphrologie à l’Université Versailles Saint Quentin (UVSQ) – Hôpital universitaire Ambroise Paré, APHP, Paris, et co-directeur de l’équipe de recherche INSERM U-1018 Equipe 5 à l’UVSQ, Versailles / Villejuif, France.
Directeur de recherche à l’Inserm, l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale

Bénédicte STENGEL

WP2 : Biobanques – Etudes des Biomarqueurs – BioInformatiques
Le docteur Bénédicte Stengel a effectué ses études de médecine à l’hôpital Necker à Paris et obtenuun doctorat en Epidémiologie et Santé Publique à l’Université Paris Sud. En 2000, elle a effectué uneannée sabbatique à l’Université Johns Hopkins à Baltimore aux Etats-Unis
Président du groupe de travail EURECA-m.

Dr. Gérard LONDON

WP5 : Dissémination
Dr Gérard M. London est diplômé de l’école de médecine de l’université de Charles de Prague en juillet 1966. Il s’est spécialisé en néphrologie à l’école de médecine de Paris et a pris la tête du département de néphrologie et d’hémodialyse de l’hôpital de Manhesentre 1970 et 2009. Président de ERA-EDTA (European Renal Association – European Dialysis and Transplant Association) entre 2008 et 2011, il est à présent le président du groupe de travail EURECA-m.

Service de Cardiologie et Maladies Cardiovasculaires du CHU de Clermont-Ferrand et enseignant-chercheur à l’Université Clermont-Auvergne

Pr. Romain Eschalier

WP5 : Dissémination
Le Professeur Romain Eschalier a effectué ses études médicales à Clermont-Ferrand, Nancy et l’IHU de Bordeaux. Il travaille au Service de Cardiologie et Maladies Cardiovasculaires du CHU de Clermont-Ferrand et enseignant-chercheur à l’Université Clermont-Auvergne. Il coordonne plusieurs études cliniques autour de la prise en charge médicale et électrique de l’insuffisance cardiaque. Il est membre de la société d’édition « Stimuprat » (développement de formation pratiques médicales et paramédicales), mais aussi de diverses sociétés savantes depuis 2009 (ESC, EHRA, SFC).
DIRECTRICE DE RECHERCHE EPST – Maladies cardiovasculaires

Florence Pinet

WP2 : Dissémination

Job title

Christian Jacquelinet

WP2 : Biobanques – Etudes des Biomarqueurs – BioInformatiques